Le Guichet de Mise à Niveau (GMN) de Sao Tomé-et-Principe, chargé de gérer le programme de mise à niveau, et Afriland First Bank STP, filiale du groupe bancaire Afriland First Bank, ont signé le 18 décembre 2017 une convention de partenariat en faveur du développement des entreprises industrielles. Sous l’impulsion du Programme de Restructuration et de Mise à Niveau de l’Afrique Centrale (PRMN), les deux entités ont décidé d’unir leurs efforts autour d’une coopération opérationnelle au service du financement des PME et des jeunes entrepreneurs. Dans le cadre de ce partenariat, les deux parties collaboreront étroitement en vue de permettre, d’une part, aux entreprises bénéficiaires du PRMN de réaliser leurs plans de mise à niveau, et d’autre part aux jeunes entrepreneurs de réaliser leurs Business Plan.

« Les avantages que l’on peut tirer de la signature de la convention portent essentiellement sur la mise à disposition de projets bien élaborés correspondant aux attentes d’Afriland Bank, sur le financement de ces projets et sur la délivrance de cet appui à toutes les entreprises qui seront sélectionnées par le GMN dans le cadre du PRMN » a indiqué Domingos da Silva da Trinidade, directeur du GMN à Sao Tomé-et-Principe.

Cette nouvelle étape s’inscrit dans la continuité des nombreuses activités réalisées ces derniers mois à Sao Tomé-et-Principe dans le cadre du PRMN afin de renforcer la compétitivité des Petites et Moyennes Entreprises industrielles. Le PRMN peut notamment se féliciter d’avoir mis en place les structures et outils de gestion nécessaires pour mettre à niveau les entreprises nationales, tout en formant plus de 60 consultants nationaux dans les domaines du diagnostic d’entreprise et de l’entrepreneuriat. Plus récemment, le Programme a également engagé à titre pilote un soutien direct à 8 entreprises industrielles et la formation d’une vingtaine de jeunes entrepreneurs dans le pays. En favorisant le rapprochement entre le GMN et Afriland First Bank STP, le PRMN s’attaque désormais à la problématique de l’accès au financement, une barrière forte pour la croissance des entreprises et la création de nouvelles.


CE PROGRAMME EST FINANCÉ PAR L'UNION EUROPÉENNE