Cameroun

CAMEROUN

hashBorder

Le Cameroun s’est engagé depuis 2006 dans la révision de sa stratégie de développement socio-économique. Le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) traduit cette nouvelle vision, qui retient comme objectif global de faire évoluer le Cameroun vers un pays émergent à l’horizon 2035. Cette évolution requiert une transformation importante de la structure du tissu productif, ce qui implique la mise en œuvre d’une politique volontariste de diversification de l’économie, dans laquelle la production manufacturière devrait se situer à au moins 23% (contre 14,5% actuellement selon les données des administrations nationales) du PIB et que l’exportation des produits manufacturés prenne une place plus importante dans la structure des échanges extérieurs au détriment des produits primaires.

L’environnement des affaires reste peu attractif, la qualité des produits est trop faible et les coûts de production sont encore élevés et continuent d’affaiblir la compétitivité des industries locales. Conscient des enjeux et défis auxquels doit faire face l’économie Camerounaise, le Gouvernement a mis en œuvre de 2007 à 2012 un Programme d’appui et de soutien à l’APE* (PASAPE). L’implémentation du second volet du PASAPE a été confiée à l’ONUDI sous la forme d’un Programme Pilote d’Appui à la Mise à niveau, la Normalisation et la Qualité (PPAMNQ), qui s’inscrit dans une démarche de mise à niveau des entreprises et de promotion de la qualité. Ce Programme pilote a permis de mettre en place l’infrastructure réglementaire et institutionnelle nécessaire pour aider les entreprises camerounaises à mieux se positionner sur le marché local et accéder aux marchés sous régionaux et internationaux. Le Bureau de Mise à Niveau (https://bmncameroon.org) a notamment été créé fin 2011 pour mettre en œuvre la politique du Gouvernement en matière de mise à niveau des entreprises.

Soucieux de pérenniser ces acquis, le gouvernement a approuvé en 2013 un Programme National de Mise à Niveau (PNMAN) pour une durée de 4 ans. Le PNMAN vise à améliorer les procédés, équipements, installations auxiliaires, l’activité financière, l’organisation, la qualification du personnel et la stratégie commerciale des PME. Parallèlement, le Programme d’appui à l’amélioration de la compétitivité de l’économie camerounaise (PACOM) se propose d’agir directement sur la PNMAN à travers un financement de 10 millions d’euros de l’Union européenne. 

Dans ce contexte, le Programme de Restructuration et de Mise à Niveau (PRMN) de l’Afrique Centrale a pour mission d’appuyer le Cameroun en complément des programmes nationaux en cours à travers des activités spécifiques d’assistance technique.

*Accord de Partenariat Economique : les APE sont des accords commerciaux visant à développer le libre échange entre l’Union européenne et les pays dits ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique).

Les activités mises en œuvre au Cameroun dans le cadre du Programme de Restructuration et de Mise à Niveau (PRMN) de l’Afrique Centrale sont réalisées de manière à assurer la complémentarité et la synergie entre les activités nationales (PNMAN / PACOM) et régionales (PRMN) en évitant tout type de redondance.

Secteurs et filières prioritaires identifiées par le PRMN:

  • Agro-industrie (Fabrication d’autres produits alimentaires; Traitement et conservation de viande et de poissons, crustacés et mollusques)
  • Textile (Filature, tissage et achèvement des textiles; Fabrication d’articles d’habillement)

Répartition du PIB par secteurs d’activité*

  • 17%
  • 26%
  • 57%

legendeBleu Agriculture, valeur ajoutée (% PIB)
legendeVert Industrie, valeur ajoutée (% PIB)
legendeJaune Services, valeur ajoutée (% PIB)

* Source : Banque Mondiale, 2016


CE PROGRAMME EST FINANCÉ PAR L'UNION EUROPÉENNE